Archives de
Catégorie : Visage

Ma recette fétiche de masque visage

Ma recette fétiche de masque visage

Coucou les loulous,

 

Je trouve ces derniers temps que ma peau est beaucoup plus jolie. Je me demandais donc à quoi cela pouvait-il bien être dû car ces derniers temps avec  5 anniversaires en 1 mois (et toute l’alimentation et la boisson qui vont avec) je m’attendais à avoir une peau catastrophique. J’ai fait le tour des changements récents dans ma routine visage et je me suis rendue compte que le seul paramètre ayant changé est mon masque visage hebdomadaire. Avant, je faisais un masque visage avec de l’argile verte et de l’hydrolat de lavande (ou de l’eau). Maintenant ma recette nécessite un petit peu plus d’ingrédients mais le résultat est là :-).

Chaque week-end je prends le temps de prendre soin de moi, et plus spécifiquement en me faisant un petit masque pour le visage. Après chaque pose, je trouve mon visage beaucoup plus lumineux, mon teint unifié et ma peau toute douce.

 

 

Passons en revue les ingrédients:

 

– Le rhassoul

Le rhassoul est une argile qui signifie « terre qui lave ». Il absorbe les impuretés et les graisses, sans décaper (c’est-à-dire sans stimuler les glandes sébacées). Il fait office de nettoyant grâce à des propriétés purifiantes et désincrustantes. Et pour finir, il adoucit la peau. Il peut également servir de shampooing ou de savon pour le corps. A mon sens, c’est un produit incontournable à avoir dans sa salle de bain!

 

rhassoul-masque-visage

 

– La poudre de tépezcohuite

Cette poudre est issu d’un « arbre à peau » mexicain. Elle a de formidables propriétés pour la peau:
– régénérant cutané
astringent (pour resserrer les pores)
antioxydant (actif anti-âge)
Je l’achète sur le site d’aroma-zone. J’adore cette poudre mais le fait qu’elle vienne de loin (Brésil) me refroidit un peu (pas très écologique).

 

– La poudre de manjhista (poudre ayurvédique)

Il s’agit de la poudre de racine d’une plante indienne nommé manjhista ou « garance indienne ». Ses propriétés cutanées sont nombreuses:
Anti-âge et astringente
purifiante
– apaisante

Elle aide à voir une peau nette car elle atténue les tâches et uniformise le teint. En ayurvéda, elle apaise Pitta et Kapha, et augmente Vâta (ça tombe bien, je suis de constitution Pitta 🙂 ).
Je l’achète également sur aroma-zone.

 

– Le gel d’aloé vera

Le gel d’aloé vera est issu de la pulpe présente dans les feuilles de cette jolie plante. Il est rempli de vitamines et de minéraux, excellents pour le corps, la peau et les cheveux.
Il est réputé pour ses propriétes hydratantes. Il aide également à la cicatrisation et à la réparation de la peau. Il constitue un puissant apaisant en cas d’inflammations ou d’irritations (et même de démangeaisons). Il a un rôle filmogène (protège contre le vente, le soleil, le froid…) et purifiant.
Pour moi, il s’agit d’un must-have super polyvalent (tout comme le rhassoul)

– Le miel

On ne le présente plus! Le miel constitue un agent hydratant de choix pour la peau et les cheveux. Il a également une action antiseptique et antibactérienne très intéressante. Selon le miel choisi, il a aussi un fort pouvoir cicatrisant (miel de thym ou miel de Manuka). J’ai tendance à l’incorporer dans beaucoup de soins. En plus de mes masques visages hebdomadaires, je fais également un masque hebdomadaire de 2h environ au miel de manuka, ma peau adore!


miel-masque-peau

 

 

Formule:

-1 càc de rhassoul
-1 càc de poudre de tépezcohuite
-1 càc de poudre de manjhista (sur la fiche technique du produit, il est indiqué qu’il ne faut pas dépasser 20% de la préparation totale)
-1 càc de miel (bio de préférence)
-1 càc de gel d’aloé vera (bio également et le plus pur possible)
-un peu d’eau minérale

 

 

Réalisation du masque:

 

Comme pour tout masque, il est vivement conseillé de l’appliquer sur une peau sèche et préalablement nettoyée. L’idéal est de faire, au préalable, un sauna facial (mettre son visage au dessus d’un bol d’eau chaude) suivi d’un gommage (marc de café + huile d’olive ou sucre + huile d’olive). On nettoie ensuite les éventuels résidus avec un coton.

Pour réaliser le masque, il suffit de mélanger les poudres ensemble. Ensuite, on rajoute l’eau pour obtenir une texture pâteuse. On mélange bien pour éliminer les possibles grumeaux. On ajoute ensuite le miel et le gel d’aloé vera en mélangeant bien entre chaque ajout.

 

masque visage

 

On laisse poser entre 10 et 15 min puis on nettoie à l’eau claire. Si jamais le masque sèche, vaporisez un peu d’eau (on ne doit jamais laisser sécher une argile!).

Et voila, vous pouvez admirer votre visage dorénavant purifié, lumineux, les pores resserrés avec une peau douce et qui vous dit « merci » :-).
Et vous, quel masque faîtes-vous?

A très vite. Et surtout, prenez soin de vous et de notre jolie planète 😉

 

 

Fanny

Recette du stick à lèvres pour les gourmands à la coco

Recette du stick à lèvres pour les gourmands à la coco

Coucou les p’tits loups,

 

Bon, en général c’est plutôt en hiver que l’on fait ses sticks à lèvres, mais n’aimant pas toujours faire comme tout le monde, je publie ma recette au printemps :-). Pour cet hiver, j’avais testé une petite recette de baume à lèvres, que j’avais coloré en rose pour une jolie bouche hydratée et glamour ;-).

 

baume-a-levres-rose
mon baume à lèvre rose

 

 

Cette fois-ci, je voulais un baume que l’on pouvait mettre en stick pour un côté plus pratique et hygiénique (pas besoin de se laver les mains avant et après application).

 

 

Zoom sur les ingrédients:

 

– le beurre de karité

Le karité est un produit naturel issu d’un arbre appelé Butyrospermum Parkii et qui pousse en Afrique. Les fruits produits par cet arbre ressemblent à de petits avocats dans lesquels se trouve une amande blanche et grasse. Une fois transformée, elle donne une pâte jaunâtre : le beurre de karité. Celui-ci est riche en acide gras stéarique et oléique.
Ses fonctions principales sont les suivantes:
hydrate et nourrit la peau en profondeur
protège la peau et aide à la cicatrisation
– il restaure l’élasticité naturelle de la peau et régénère les tissus

 

– l’huile végétale de coco

C’est une huile végétale extraite mécaniquement de la chair de noix de coco fraîche, à basse température. Elle offre une délicieuse odeur de coco. Ne soyez pas étonnés, cette huile est solide en dessous de 25°C mais fond très facilement à la chaleur.
L’huile de coco est très nourrissante pour tout le corps (cheveux, peau, lèvres, ongles…etc).  Elle aide à réduire la déshydratation. Elle est également riche en antioxydants.
Elle est également apaisante et douce, notamment sur des peaux irritées.
Et bien sûr, elle parfume les préparations cosmétiques d’une bonne odeur d’été.

 

– la cire d’abeille

La cire d’abeille est ce qui sert à former la structure d’un essaim. Elle est souvent utilisée en cosmétiques, notamment comme agent durcisseur et texturant dans les baumes et sticks car elle permet d’épaissir et d’augmenter le pouvoir filmogène des baumes et des rouges à lèvres.

La cire d’abeille est un agent émollient et hydratant. Elle a également des propriétés apaisantes et protectrices (contre le soleil, le froid, le vent). Tout comme le beurre de karité, elle aide à la cicatrisation des peaux abîmées et a des vertus anti-inflammatoires.

 

– la glycérine

La glycérine est issue de la saponification, un procédé qui permet de fabriquer du savon à partir de matières grasses. À l’origine, on l’obtenait à partir de graisses animales. Aujourd’hui, la glycérine est synthétisée à partir de graisses animales ou d’huiles végétales.
C’est un produit qui entre très fréquemment dans la composition de cosmétiques pour la peau et les cheveux. Elle est en général dosée à 10% maximum car elle devient asséchante au-delà.
La glycérine est un humectant et hydratant : elle attire l’eau et permet de la maintenir  dans de la peau. Elle a également des propriétés adoucissantes et protectrices.

 

– la vitamine E

C’est un anti-oxydant naturel qui permet d’éviter le rancissement des huiles. Attention, il ne s’agit pas d’un conservateur. La vitamine E est également un actif anti-âge, utilisé pour les peaux sèches et matures.
En cosmétique, on l’utilise dans les préparations contenant des huiles.

 

Maintenant, passons à la recette :

 

Matériel nécessaire:

– une balance
– un mini-foue
– un bol en inox

 

Formule:

Pour environ 10 gr (selon la contenance des sticks, cela permet d’en réaliser généralement 2):

40% de beurre de karité (= 4 gr)
35% d »huile végétale de coco ( = 3,5 gr)
20% de cire d’abeille (= 2 gr)
5% de glycérine ( = 0,5 gr)
1 goutte de vitamine E

 

Réalisation du stick pour les lèvres:

La recette d’un stick à lèvres fait partie des recettes les plus simples à mettre en oeuvre.

Tout d’abord, mettre tous les ingrédients dans le bol en inox.
Ensuite, mettre le bol à chauffer dans un bain-marie.
Lorsque la cire est fondue (en général, autour de 65-70°), bien mélanger puis verser la préparation dans des contenants pour baumes à lèvres (achetés ou encore mieux recyclés 🙂 ).

Attention, une fois sorti du bain-marie, la préparation se durcit très vite grâce à la cire d’abeille.

Mettre les baumes à lèvres quelques heures au réfrigérateur afin de bien durcir les sticks. Ensuite, il se conserveront à température ambiante.

stick lèvres (avril 2016)
stick à lèvres coco

 

 

stick lèvre
stick à lèvres coco

 

 

Si vous avez des soucis pour laver la vaisselle utilisée, utilisez de l’eau très chaude afin de faire fondre la cire.

 

Vous voilà dorénavant doté(e)s d’un stick à lèvres qui rend vos lèvres hydratées et délicieusement parfumées!

 

A très vite, prenez soin de vous et soyez beaux/belles au naturel 😉

 

 

Fanny

Dis moi comment est ta peau, je te dirai ce qu’il te faut!

Dis moi comment est ta peau, je te dirai ce qu’il te faut!

Coucou les p’tits loups,

 

Je vous retrouve pour un nouvel article, pour moi il s’agit de la base. En effet, avant d’acheter quoi que ce soit il est important de déterminer son type de peau pour bien cibler ses besoins.

 

Dis, comment ça fonctionne la peau ?

Avant de catégoriser les types de peau, on va s’attarder un peu sur le fonctionnement de cet organe si étendu du merveilleux corps humain.

 

La constitution de la peau

Tout d’abord, l’une des fonctions primordiales de notre peau est la protection contre les agressions physiques et chimiques extérieures. C’est une barrière impénétrable qui s’adapte au milieu ambiant pour préserver le bon fonctionnement de l’organisme.

La peau représente une surface d’environ 2m2. Elle est renouvelée en continue : son cycle de renouvellement est en moyenne de 21 jours. Elle est constituée à 70% d’eau.
La peau est constituée de 3 couches successives qui occupent des fonctions spécifiques et renferment de nombreux composants :
– l‘épiderme (tissu de revêtement quasi imperméable. C’est la couche la plus fine de la peau)peau microscope
– le derme (couche située entre l’épiderme et l’hypoderme. Irrigué par le sang, le derme nourrit l’épiderme)
– l’hypoderme (couche la plus profonde de la peau qui contient les adipocytes qui assurent le stockage des graisses ce qui donne à l’hypoderme le rôle de réserve d’énergie. C’est cette couche qui permet la fixation de la peau sur le corps.

Nous avons vu dans l’article sur la slow cosmétique que la cosmétique n’agissait que sur la partie superficielle de la peau et donc sur l’épiderme.

 

Le renouvellement de la peau

L’hypoderme est composé des cellules les plus récentes. Une peau parait belle lorsque les couches profondes sont lisses.

Lorsque la peau se régénère, les couches les plus profondes remontent à la surface. Lors de la remontée des cellules de la couche basale vers la couche superficielle, elles sécrètent des substances protectrices (par exemple la kératine et les lipides) afin d’échapper à la déshydratation, aux intoxications, aux infections…etc. Les cellules de la peau se forment dans les couches profondes, puis elles remontent progressivement vers la surface où elles finissent par mourir et se détacher. Ceci représente un cycle continue et constitue le renouvellement de la peau.

Il ne faut pas non plus oublier que l’état de notre peau est clairement lié à notre état général. Il est donc primordial de prendre soin de soi. Le sommeil, le rire, la relaxation, les massages…etc. sont autant de gestes à adopter pour une beauté naturelle.

 

Les besoins de la peau

 

On peut répertorier 3 principaux besoins :
– Tout d’abord, le nettoyage quotidien. La peau est soumise aux agressions extérieures et à la pollution et il est primordial d’enlever microparticules, germes et autre saletés qui se sont déposés sur notre peau durant la journée.

– La nutrition. Pour fonctionner, la peau a besoin d’eau et d’huile. Notre corps est certes composé majoritairement d’eau, mais ce qui permet de maintenir le ciment intercellulaire (c’est à dire une partie de l’élasticité et de la fermeté de la peau), c’est l’huile.
Le ciment intercellulaire se situe dans l’épiderme, c’est le « chemin » qu’empruntent les éléments pour passer dans le derme et donc pénétrer dans la peau plus profondément. Il est composé d’acide gras polyinsaturé. L’huile constitue l’unique chose que laisse passer ce fameux ciment intercellulaire.
Les émulsions (ou crèmes) ont composées d’une phase aqueuse (eau) et d’une phase huileuse (huiles et beurres). L’eau va rester à la surface de l’épiderme, elle permet de garder l’hydratation de la peau et le bon fonctionnement de la barrière hydrolipidique. L’huile, quant à elle, va pénétrer dans la peau jusque dans le derme (en passant par le ciment intercellulaire) afin d’apporter tous les acides gras dont notre peau a besoin (pour éviter les rides et le relâchement cutané par exemple).

– Pour finir, l’hydratation. L’eau provenant du derme et arrivant dans l’épiderme va s’évaporer. Il est donc hydratation peaunécessaire de tenter de maintenir cette eau dans notre peau. Pour cela, il est primordial de boire quotidiennement 1,5L d’eau, afin d’hydrater la peau de l’intérieur. L’eau va alors pénétrer les couches profondes de la peau. En effet, l’eau que l’on applique à la surface de notre épiderme ne pénètre pas dans la peau (rappelons que le ciment intercellulaire ne laisse passer que l’huile). De plus, l’eau appliquée sur la peau va avoir tendance à s’évaporer au contact de sa chaleur.

 

Par ailleurs, on conseille généralement de faire un gommage de façon hebdomadaire (ou tous les 10 jours). En effet, les cellules mortes qui se trouvent à la surface de notre épiderme s’éliminent naturellement à la fin du cycle de renouvellement de la peau. Néanmoins, ces cellules mortes ralentissement le travail de renouvellement cellulaire et ont tendance à nous donner un teint terne et pas très joli. En enlevant ces cellules mortes, notre peau va paraitre plus lisse et soyeuse. De plus, le gommage représente une agression qui va « forcer » la peau à travailler plus rapidement afin de reformer la protection anciennement constituée par les cellules mortes.

 

Quels sont les différents types de peaux ?

Bon maintenant qu’on a compris le fonctionnement de la peau, intéressons-nous aux différents types de peau. Eh oui nous avons tous une peau avec des besoins spécifiques qui est différente de la peau de la voisine. Rappelons-le, connaître son type de peau est primordial afin de lui apporter les soins dont elle a besoin et de choisir des produits adaptés.

La surface de notre peau est recouverte d’un film hydrolipidique : un mélange de sueur (qui permet l’élimination de la chaleur et qui joue un rôle important de l’hydratation de la peau et de l’équilibre de la flore cutanée) et de sébum (qui constitue un film protecteur à la surface de la peau, qui empêche l’eau de s’évaporer). La sueur et le sébum forment ce que l’on appelle la flore cutanée.
Les critères déterminant le type de peau sont la quantité et la qualité du film hydrolipidique. Ces variantes sont fonction de l’âge, de l’hygiène de vie, de la santé et de l’environnement extérieur (climat, pollution, vent…)

 

48627

 

On distingue 4 types de peaux :

Peau sèche : La peau sèche manque de sébum (elle a donc besoin d’être nourrie), ce qui engendre une évaporation de l’eau car elle ne dispose pas des lipides dont elle a besoin pour retenir l’humidité et construire une barrière protectrice contre les agressions extérieures. La peau sèche présente de constantes sensations d’inconfort, elle est fine, rêche, elle tiraille après la douche, elle a tendance à peler (desquamation) et est généralement sensible au différences de température et aux agressions extérieures.

Peau normale : La peau normale est équilibrée. En effet, elle n’est ni grasse, ni sèche, elle ne brille pas, ne tiraille pas, ne rougit pas. En général, elle a besoin de peu de produits cosmétiques. Si vous êtes dans cette catégorie vous êtes une petite veinarde :-). Le terme scientifique désignant une peau saine est « eudermique ».

Peau grasse/ à problèmes : La peau grasse s’explique par une surproduction de sébum (à l’inverse de la peau sèche) que l’on appelle séborrhée. La peau grasse a un aspect luisant (brillance), a tendance à être épaisse et terne, elle présente des pores dilatés et des points noirs (comédons).

Peau mixte : La peau mixte est en fait un mélange de peau sèche et de peau grasse. Elle se caractérise par : une peau grasse sur la zone T (entendez par là le front, le nez et le menton) donc avec de la brillance et des comédons alors que sur les joues et les tempes la peau est sèche voire normale.

 

Parallèlement à ces 4 types de peau, notre peau peut présenter des « tendances » :

Peau mature : La peau mature présente des rides, elle est relâchée et perd son élasticité, sa fermeté et sa tonicité.

Peau sensible : La peau présente des rougeurs diffuses (notamment sur les joues mais pas seulement), elle a tendance parfois à démanger ou à brûler. Plus généralement, elle réagit de façon excessive aux agressions extérieures tels que la pollution, la température ou encore le vent, au contact de l’eau ou avec le stress.

Peau déshydratée : La peau manque d’hydratation (= eau). Cela se traduit par des ridules de déshydratation, une sorte d’effet « papier froissé » lorsque l’on pince la peau. Si vous pensez avoir une peau sèche mais que vous observez parfois de la brillance (sébum) sur la zone T c’est que votre peau est déshydratée et non pas sèche.
On peut donc avoir par exemple une peau mixte, mature et déshydratée. Les tendances sont des facteurs en prendre en compte avec notre type de peau afin d’améliorer nos soins.

 

Quels sont les produits adaptés à ma peau ?

 

I Tout d’abord, commençons par les petites merveilles que sont les huiles végétales (j’en suis littéralement dingue !)

? Peau sèche :
Amande douce : apaise, assouplit, adoucit, protège, prévient du dessèchement lié aux agressions extérieures
Argan : nourrit, protège, répare, revitalise, adoucit
Avocat : très riche et nourrissante, assouplit, adoucit, protège
Coco : protège, adoucit, nourrit
Carthame : assouplit, nourrit, répare, revitalise
Germes de blé : nourrit, revitalise
Rose musquée : répare, nourrit, assouplit, anti-tâches
Olive : nourrit, apaise, répare, assouplit, adoucit
Onagre : anti-oxydante, restructurante, hydratante, adoucissante, revitalisante, apaisante
Bourrache : revitalisante, hydratante, anti-âge, fortifiante, calmante, assouplissante
Sésame : Régénérante, assouplissante, anti-oxydante

? Peau normale :
Vous pouvez à peu près tout vous permettre !
Abricot : redonne de l’éclat, bonne mine et tonus,
Carotte : donne de l’éclat, assouplissante, revitalisante
Inca Inchi : assouplissant, nourrit, protège, revitalisante, tonique circulatoire
Jojoba : légère, très pénétrante, apaise, assouplit, protège
Chanvre : assouplit, protège, répare
Argan : nourrit, protège, répare, revitalise, adoucit
Macadamia : restructurante, nourrissante, protectrice, adoucissante, anti-déshydratation, tonique circulatoire, apaisante, très pénétrante
Rose musquée : répare, nourrit, assouplit, anti-tâches, anti-âge

? Peau mixte
Noisette : moyennement astringente, sébo-régulatrice (régule la production de sébum), apaise, adoucit, toucher sec.
Jojoba : légère, très pénétrante, apaise, assouplit, protège. C’est l’huile végétale par excellence pour le visage, elle convient à toutes les peaux. Elle est sébo-régulatrice, sa composition envoie le message à la peau qu’elle a le « gras » qu’il lui faut, résultat : les peaux sèches seront nourries et l’hydratation sera maintenue, les peaux grasses ne produiront plus de sébum.

? Peau grasse/à problèmes 
Baies de laurier : apaise, anti-inflammatoire, purifie, régénérante, astringente, cicatrisante
Noisette : moyennement astringente, sébo-régulatrice (régule la production de sébum), apaise, adoucit, toucher sec
Jojoba : légère, très pénétrante, apaise, assouplit, protège. C’est l’huile végétale par excellence pour le visage, elle convient à toutes les peaux. Elle est sébo-régulatrice, sa composition envoie le message à la peau qu’elle a le « gras » qu’il lui faut, résultat : les peaux sèches seront nourries et l’hydratation sera maintenue, les peaux grasses ne produiront plus de sébum
Nigelle : purifie, fortifie et protège la peau, raffermit, apaise et régénère les peaux à problèmes, cette huile demande des précautions particulières : elle contient des huiles essentielles et ne doit pas être utilisée seule, il faut la mélanger avec une autre huile végétale.
Chaulmoogra : apaise, adoucit, anti-inflammatoire, anti-tâches, nourrissante, protectrice et purifiante, réparatrice, revitalisante
Neem : réparatrice, antibactérienne, nourrissante, émolliente, adoucissante
Calophylle : circulatoire, cicatrisante, assouplissante, donne de l’élasticité, anti-inflammatoire

Je vous rajoute également quelques exemples d’huiles végétales adaptées à des problématiques fréquemment rencontrées, à savoir l’âge, les cicatrices et la perte de fermeté et d’élasticité de la peau :
Huiles végétales anti-âge : Argan, bourrache, chanvre, figuier de barbarie, rose musquée, onagre, macérât huileux de pâquerettes, sésame
Huiles cicatrisantes : rose musquée, argan, macadamia
Huiles raffermissantes : macadamia, figuier de barbarie, abricot

 

mes-huiles-végétales

 

II Passons maintenant aux hydrolats, également appelés « eaux florales »

Pour info, « Un hydrolat (ou eau de distillation) est un extrait de plante aromatique ou non obtenue par entraînement à la vapeur » (Wikipédia). Ce sont des toniques cutanés.

? Peau sèche
Fleurs d’oranger : apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, éclaircissant, rafraîchissant, régénérant, calmant
Rose : anti-âge, apaisant, astringent, calme les irritations et rougeurs, rafraîchissant
Tilleul : apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, décongestionnant, éclaircissant
Géranium : antibactérien, apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, raffermissant

? Peau normale (encore une fois, vous pouvez choisir ce dont vous avez envie, suivant ce que vous recherchez comme odeur ou propriétés)
Camomille allemande : apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, cicatrisant, unifiant
Fleurs d’oranger : apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, éclaircissant, rafraîchissant, régénérant, calmant
Rose : anti-âge, apaisant, astringent, calme les irritations et rougeurs, rafraîchissant
Tilleul : apaisant, donne bonne mine et de l’éclat, décongestionnant, éclaircissant

? Peau mixte
Thym : antibactérien, sébo-régulateur

? Peau grasse/à problèmes
Achillée millefeuille : anti-inflammatoire, cicatrisant, circulatoire, sébo-régulateur, apaisant
Citron : purifiant, astringent, antibactérien, purifiant, éclaircissant, donne de l’éclat et bonne mine, unifiant, raffermissant
Romarin à verbénone : antibactérien, purifiant, anti-oxydant, sébo-régulateur
Ciste ladanifère : purifiant, astringent, antibactérien, anti-âge, cicatrisant, circulatoire
Mélisse : anti-âge, antibactérien, purifiant, anti-inflammatoire, apaisant, anti-oxydant, raffermissant, cicatrisant
Menthe poivrée : purifiant, astringent, antibactérien, purifiant, circulatoire, rafraîchissant
Lavande : antibactérien, purifiant, tonifiant, régénèrant, astringent, cicatrisant, anti-inflammatoire, apaisant
Tea tree : antibactérien, purifiant
Laurier noble : astringent, antibactérien, purifiant, décongestionnant, rafraîchissant

? Peau mature 
Rose : anti-âge, apaisant, astringent, calme les irritations et rougeurs, rafraîchissant
Bambou : anti-âge, apaisant, raffermissant, régénérant
Cassis : Tonique cutané, anti-oxydant, raffermissant
Encens : anti-âge, cicatrisant, raffermissant, rafraîchissant

 

mes-hydrolats

 

III Maintenant que vous vous êtes fait une idée sur les huiles et hydrolats, place aux argiles

Il y a différents types d’argiles que l’on différencie souvent par leur couleur.

 

L’argile blanche (appelée kaolin) : cette argile relativement douce purifie et assainit les peaux sèches, sensibles et matures. Elle a un pouvoir matifiant et adoucissant.

L’argile rouge : elle redonne de l’éclat aux peaux ternes, elle rend le teint lumineux elle est aussi connue pour apaiser, matifier et détoxifier la peau. Elle atténue également les petites rougeurs.

L’argile rose : il s’agit d’un mélange d’argile rouge et blanche. Elle est adoucissante, apaisante, elle redonne de l’éclat aux teints ternes. Son action est complétée par un pouvoir cicatrisant. Elle est recommandée pour les peaux sensibles.

L’argile verte : Il s’agit sans doute de l’argile la plus connue. Elle est très absorbante, elle a une profonde action nettoyante et purifiante sur les peaux mixtes et grasses. Elle permet en outre de soigner les petits boutons.

L’argile jaune : Cette argile est adaptée aux peaux sensibles et matures. Elle a une action purifiante et exfoliante, elle rend le teint lumineux et permet une diminution des tâches. Elle a également une action tonifiante.

Pour terminer, il y a également le Rhassoul : Cette argile a une action nettoyante, purifiante, désincrustante (assez douce) et adoucissante. Elle convient pour tous les types de peaux.

 

 

masque argile

 

 

Voilà voilà, l’article touche à sa fin. Félicitations si vous êtes parvenu(e) au bout de ce « roman ». J’espère que cela vous aura éclairé pour choisir des produits adaptés à votre peau et motivé pour vous lancer dans la cosmétique naturelle.

Je reviens prochainement pour vous parler cette fois de l’entretien de la maison (bon c’est pas drôle mais il faut bien y passer 🙂 )

A très vite, prenez soin de vous et continuez d’être belles au naturel !

 

 

Fanny